De la voix de l’intime à la voix sociale, de la poésie au discours, Vocaux Graphes est une création participative qui explore les potentialités expressives de la voix sous l’angle du sonore et du visuel. 

Co-conçue par Serge de Laubier et François Rancillac (Théâtre sur Paroles), Vocaux Graphes s’inscrit dans le prolongement des recherches menées jusqu’en 2018 par PUCE MUSE et le Laboratoire Ligérien de Linguistique de l’Université d’Orléans dans le cadre du projet BABEL 2.0. 

Serge de Laubier a développé un logiciel permettant de transformer les mots d’un poème comme des objets sonores et visuels. En modifiant en direct la taille et l’épaisseur des lettres, en les faisant tourner sur elles-mêmes et en les fondant les unes dans les autres à l’infini grâce à des manettes de jeu vidéo, un simple mot devient ainsi un objet animé. Ces mêmes manettes, jouées par d’autres interprètes, permettent simultanément de transformer la vocalisation des mots du poème en modifiant la hauteur de la voix, son timbre, son volume, en y ajoutant de l’écho, en la diffusant à l’envers, en boucle, en y mixant des ambiances (eau, vent, feu, oiseaux,…), etc. – à l’infini.

Au croisement de la poésie, du théâtre et de la musique électroacoustique, L’Orchestre de Vocaux Graphes transforme les lettres et les sons grâce à Mono-Texte : une application prototype qui rejoindra prochainement la collection des Mono(s), logiciels disponibles gratuitement sur la Méta-Librairie

+ Dossier artistique

L’Orchestre de Vocaux Graphes bénéficie du soutien de la Région-Île-de-France